Thérapie de ventouses dans l'Egypte ancienne

Thérapie de ventouses dans l'Egypte ancienne

La mise en cuve est pratiquée en Extrême-Orient, et en particulier en Chine, depuis au moins 2 000 ans, et c’est de Chine que cette thérapie a réapparu pour gagner à nouveau en popularité dans le monde moderne.

Ce que l’on ignore moins, c’est que le ventouses a également joué un rôle important dans la médecine européenne primitive. La dégustation a été introduite dans le monde occidental depuis l’Égypte.

Datant de 1550 avant JC, le papyrus Ebers mentionne la mise en gaine pour éliminer les corps étrangers du corps.

Quand en Égypte, Anthony et Kamila eurent également la chance de trouver des images de ventouses en tant que thérapie inscrites sur des ruines antiques à côté d'anciens hiéroglyphes. L'image jointe à ce blog a été prise par Anthony à partir de ces images révélatrices.

Depuis l’Égypte, la thérapie à base de ventouses à usage médical et cosmétique s’est répandue en Grèce, où Galens et Hippocrate étaient de fervents défenseurs de son utilisation.

Hérodote écrit dans 413BC confirme l'utilisation répandue de la ventouse dans un paragraphe où il décrit «la ventouse possède le pouvoir d'évacuer les matières offensantes de la tête, de diminuer la douleur,…..'

À partir de ce moment, le ventouses est resté populaire jusqu'au début du 20ème siècle en Europe. Le dernier écrit que nous ayons découvert à ce sujet dans l’ouest a été enregistré par le chirurgien Charles Kennedy, qui écrivait en 1826 et décrivait l’art du ventouses comme extrêmement bien connu à l’époque.

La mise au vent à des fins thérapeutiques a progressivement perdu de sa popularité avec l’essor de la médecine pharmaceutique moderne.

Il fait maintenant un retour en force grâce au regain d'intérêt de la population pour les formes de traitements de santé et de beauté holistiques non invasives et naturelles.

Cet intérêt renouvelé a été facilité par les améliorations apportées aux gobelets eux-mêmes. Fabriqué à l'origine en bambou dans la Chine ancienne, la plupart des gobelets utilisés jusqu'à la fin des années 90 étaient en verre et la succion était créée par une flamme. Cela a bien fonctionné en clinique mais n'était pas très sûr à la maison.

Après cela, les gobelets en plastique avec mécanismes de pompage sont brièvement devenus populaires et enfin, ces dernières années, des systèmes d'emboutissage en silicium de haute qualité ont été développés, qui sont plus efficaces et plus faciles à utiliser.

Maintenant, avec ce simple système de compression et de relâchement, les ventouses peuvent à nouveau se répandre dans le monde entier en tant que traitement thérapeutique et cosmétique doux mais efficace.

Si vous souhaitez en savoir plus sur tasses de silicium modernes s'il vous plaît suivez ce lien.

0 commentaire

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés